Les multiples possibilités d'application de la carte d'assurance maladie électronique

Dans un futur proche, la carte électronique remplacera la carte d'assurance maladie telle que nous la connaissons. De prime abord, les deux cartes se différencient par deux aspects. Sur le recto de la nouvelle carte électronique se trouve la photo du titulaire de la carte afin de garantir une meilleure identification. Le verso de la carte d'assurance maladie électronique peut comporter dès le début la carte européenne d'assurance maladie (EHIC). Celle-ci remplace le formulaire jusqu'alors nécessaire pour des soins à l'étranger et permet ainsi à l'assuré une prise en charge médicale non bureaucratique à l'échelle européenne. Mais les différences vont bien au-delà du simple aspect des cartes. Contrairement à la carte d'assurance maladie classique, la carte électronique n'est pas une carte à mémoire mais une carte à processeur : comme les ordinateurs, elle est dotée d'un microprocesseur.



Sécurité des données et principe des « deux codes »
Outre cette innovation, les fonctions de la carte ont été élargies. Les cartes d'assurance maladie personnelles peuvent être gérées par l'assuré lui-même et, sur demande, être mises à disposition des différents organismes payeurs. La protection des données personnelles est placée au premier plan, et les assurés décident eux-mêmes s'ils souhaitent profiter, et dans quelle mesure, des nouvelles possibilités d'archivage et de documentation de leurs données médicales personnelles. Cela signifie bien sûr aussi que le patient a le droit de supprimer des données sauvegardées. Le titulaire de la carte décide qui peut avoir accès aux données archivées. Ainsi, par exemple, le patient peut montrer certaines données à son médecin de famille mais pas à son orthopédiste. Pour autoriser la consultation de certaines données, l'assuré doit saisir un code secret (PIN), ce qui permet de sécuriser les données médicales et d'en protéger l'accès. En transmettant sa carte d'assurance maladie électronique et en saisissant son code PIN, le patient autorise la consultation d'une partie des données sauvegardées sur la carte. Le premier code du « principe des deux codes » bloque ainsi l'accès au niveau de sécurité supérieur, dans un but de protection des données personnelles. En effet, l'accès aux données est réglementé par la loi.


Copyright: Bundesärztekammer

Les personnes autorisées sont par exemple les médecins, dentistes ou pharmaciens. Leur carte professionnelle électronique leur procure le second code, nécessaire pour pouvoir accéder aux données de la carte d'assurance maladie électronique dont le patient a autorisé la consultation.

Les diverses applications possibles seront progressivement mises à disposition des assurés. Les fonctions de base comprennent la sauvegarde de données administratives comme le nom du patient, sa date de naissance, la caisse d'assurance maladie et le statut de l'assuré. Ces données doivent obligatoirement être fournies par tous les assurés. Comme auparavant, les données peuvent être lues au moyen d'un lecteur pour le règlement. Nouveauté : les données d'assuré ne sont pas seulement mémorisées sur la carte, elles peuvent aussi être mises à jour en ligne lors de la visite chez le médecin. En plus des données administratives, l'ordonnance électronique est le deuxième élément obligatoire de la carte d'assurance maladie électronique. A l'avenir, le médecin sauvegardera les médicaments prescrits sur la carte sous forme d'ordonnance électronique. La signature de l'ordonnance se fait, sans avoir à changer de système, par voie électronique à l'aide de la carte professionnelle du médecin. La carte est lue dans les pharmacies au moyen d'un lecteur, la validité de la signature est contrôlée et, une fois les médicaments délivrés, l'ordonnance électronique est supprimée. Ce système remplacera les quelque 700 millions d'ordonnance sur papier délivrées par an en Allemagne.

Au-delà de ses fonctions administratives, la carte d'assurance maladie électronique permet, sur la base du volontariat, la sauvegarde de données médicales personnelles telles que documentation des médicaments, données d'urgence et dossiers médicaux électroniques.

 


Deutschland (Deutsch) Germany (English) Allemange (Français) Germania (Italiano) Alemania (Español) Gro├čbritannien (Deutsch Great Britain (English) Grande-Bretagne (Français) Gran Bretagna(Italiano) Gran Bretaña (Español) Frankreich (Deutsch) France (English) France (Français) Francia (Italiano) Francia (Español) Italien (Deutsch) Italy (English) Italie (Français) Italia (Italiano) Italia (Español) Spanien (Deutsch) Spain (English) Espagne (Français) Spagna (Italiano) España (Español) USA (Deutsch) USA (English) USA (Français) USA (Italiano) EE.UU. (Español) Weltweit (Deutsch) International (English) International (Français) Internazionale (Italiano) Internacional (Español)